Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP)

  • Chouette à l’école!, des animateurs se déplacent chez vous pour vous émerveiller et faire découvrir les oiseaux de proie du Québec!

    Chouette à l’école!, des animateurs se déplacent chez vous pour vous émerveiller et faire découvrir les oiseaux de proie du Québec!

  • À Chouette à voir!, venez découvrir le monde fascinant des oiseaux de proie et avoir la possibilité d’assister à leur remise en liberté.

    Photo : Christian Fritschi

EN CHIFFRES

Le Québec abrite 27 espèces différentes d’oiseaux de proie, dont 3 sont considérées vulnérables et 2 sont inscrites sur la liste des espèces menacées

L’UQROP recueille à travers son réseau environ 400 oiseaux de proie blessés dont près de la moitié seront remis en liberté

Près de 10 000 personnes visitent chaque année le site Chouette à voir! et les éducateurs de l’UQROP vont à la rencontre de plus de 10 400 personnes dont 8 000 élèves avec leurs 2 oiseaux de proie ambassadeursUnion québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP)

Un réseau provincial unique en réhabilitation des oiseaux de proie

Sur son vaste territoire peu densément peuplé, le Québec abrite 27 espèces différentes d’oiseaux de proie, chacune jouant un rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre écologique et servant d’indicateur de l’état de santé de notre environnement. En tant que prédateurs se situant presque au sommet de la chaîne alimentaire, ces oiseaux aident à maintenir en santé et à réguler les populations d’autres animaux, comme les petits mammifères, les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et les gros insectes.

Bien qu’elles soient protégées par une loi provinciale, plusieurs de ces espèces demeurent vulnérables ou en voie de disparition. C’est pour cette raison que Guy Fitzgerald, alors étudiant en médecine vétérinaire, a décidé de créer un organisme sans but lucratif voué à la préservation des oiseaux de proie du Québec et à la protection de leurs habitats naturels. L’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP) a été fondée en 1987. À l’origine, les partenaires de l’UQROP étaient le Centre de recherches Macdonald sur les rapaces, le Jardin zoologique de Québec, la Clinique des oiseaux de proie de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal et le service de conservation de la faune du ministère du Loisir, de la Chasse et de la Pêche du Québec.

Un programme québécois pour la santé des oiseaux de proie

L’UQROP assume depuis plus de 30 ans son triple rôle de conservation, de réhabilitation et d’éducation. Les bureaux de protection de la faune, des cliniques vétérinaires et des bénévoles acheminent chaque année près de 450 oiseaux de proie blessés, malades ou orphelins. Ils arrivent de partout au Québec via le réseau de l’UQROP et, grâce à une entente unique en Amérique du Nord avec un transporteur rapide, sont pris en charge par la Clinique des oiseaux de proie de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Une fois les traitements terminés, les oiseaux séjournent dans le complexe de réhabilitation Chouette à voir! situé à Saint‑Jude pour récupérer leur forme physique avant leur remise en liberté.

Sensibiliser et éduquer le public

Sensibiliser davantage le public sur l’importance de préserver et de protéger ces oiseaux sauvages est au cœur même de la mission pédagogique de l’organisme. Ses responsables espèrent que grâce aux nombreux programmes éducatifs mis en place, enfants et adultes connaîtront mieux les diverses espèces d’oiseaux de proie indigènes du Québec, les menaces auxquelles elles sont confrontées et les mesures qui peuvent être prises pour les protéger ainsi que leurs habitats naturels, et ce, pour les prochaines générations. Dans ce but, l’UQROP a lancé deux initiatives phares.

La première initiative, mise en place en 1990, est nommée, de façon tout à fait appropriée, Chouette à l’école! Les éducateurs de l’UQROP se déplacent dans les classes avec deux oiseaux ambassadeurs afin de démystifier la biologie des oiseaux de proie et de parler de leurs relations avec les humains. Des trousses pédagogiques répondant aux exigences au ministère de l’Éducation sont également offertes pour vivre des projets pédagogiques enlevants. Chaque année, près de 350 animations sont faites dans les écoles, les parcs, les bibliothèques et les groupes communautaires.

La deuxième initiative, ouverte en 1996, est l’installation Chouette à voir!, un lieu qui permet au public de constater le travail de réhabilitation de l’UQROP et qui facilite l‘éducation quant à l’importance des oiseaux de proie. Tout au long de l’été et les fins de semaine d’automne, le public peut assister à une présentation d’oiseaux de proie en vol, circuler dans des sentiers parmi des volières de présentation, visiter le complexe de réhabilitation et avoir la chance d’être témoin de la remise en liberté d’un oiseau de proie. L’émerveillement est au cœur de la sensibilisation et du désir de vouloir protéger ces magnifiques et nobles créatures. De plus, le centre ouvre ses portes aux groupes d’élèves au printemps et à l’automne, offrant ainsi aux jeunes la chance de découvrir le monde fascinant des oiseaux de proie dans leur habitat naturel.

Grâce à ces programmes, l’UQROP remplit sa mission éducative auprès du grand public, en particulier les enfants, sur l’importance de la préservation de l’environnement et des animaux, et de mettre en place des solutions efficaces pour préserver les oiseaux de proie et leurs habitats naturels.

« Power Corporation du Canada est fière d’aider l’UQROP à déployer ses ailes et à se projeter dans l’avenir. Le projet de centre d’interprétation permettra au site Chouette à voir! d’ouvrir à l’année et d’offrir une attraction écotouristique unique! », indique Lorraine Gagnon, directrice, communications corporatives et développement durable. « La présentation d’oiseaux de proie vivants natifs du Québec est toujours un moment fort pour les jeunes et moins jeunes. »

«
Power Corporation du Canada est fière d’aider l’UQROP à déployer ses ailes et à se projeter dans l’avenir. Le projet de centre d’interprétation permettra au site Chouette à voir! d’ouvrir à l’année et d’offrir une attraction écotouristique unique!
»
Lorraine Gagnon
Directrice, communications corporatives et développement durable
Power Corporation

Vidéos

Voir la vidéo de l'Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP)