Enseigner pour le Canada

  • Caitlin, une éducatrice d’Enseigner pour le Canada, emmène ses élèves de maternelle faire une promenade dans la nature au sein de la communauté des Premières Nations de Sandy Lake.

    Photo : Enseigner pour le Canada

  • Le conseil consultatif d’Enseigner pour le Canada est composé de dirigeants du secteur de l’éducation provenant de 19 Premières Nations différentes.

    Photo : Enseigner pour le Canada

  • Tyler, professeur pour Enseigner pour le Canada, pose devant un trou qu’il vient de forer dans la glace sur le territoire de la Première Nation du Lac Sachigo, lors d’un voyage de pêche sur la glace avec sa classe de 4e année.

    Photo : Enseigner pour le Canada

  • Enseigner pour le Canada organise des activités de recrutement à travers le pays pour trouver des enseignants certifiés qui s’adapteront bien aux conditions du Nord.

    Photo : Enseigner pour le Canada

  • 47 enseignants remarquables ont participé au programme estival d’enrichissement 2018 d’Enseigner pour le Canada.

    Photo : Enseigner pour le Canada

  • Le programme estival d’enrichissement prépare les enseignants à vivre, à travailler et à apprendre au sein d’une communauté des Premières Nations.

    Photo : Enseigner pour le Canada

  • Durant ce programme, les enseignants participent à l’exercice des couvertures, un atelier expérientiel visant à les sensibiliser à l’histoire du Canada.

    Photo : Enseigner pour le Canada

EN CHIFFRES

Dans les réserves des Premières Nations, 3 étudiants sur 5 ne complètent pas leurs études secondaires

Depuis 2015, 155 enseignants d’Enseigner pour le Canada ont fait une différence auprès de plus de 3 000 étudiants de 19 Premières Nations

Enseigner pour le Canada compte présentement 97 enseignants répartis sur les territoires de 19 Premières Nations du Nord de l’Ontario

Inspirer et mobiliser par le savoir

Les Canadiens ont raison d’être fiers de leur système d’éducation, un système fiable et bien financé, dont les établissements scolaires comptent parmi les meilleures écoles publiques au monde. Toutefois, même si de nombreux enfants canadiens bénéficient de cette éducation de qualité, de profondes inégalités persistent à travers le pays. C’est particulièrement le cas dans les communautés des Premières Nations, où, en moyenne, seulement 40 % des enfants vivant sur les réserves obtiennent leur diplôme d’études secondaires. Cet écart significatif entre l’éducation des enfants faisant partie des Premières Nations et celle des autres enfants s’explique en partie par un certain nombre d’injustices commises au long de notre histoire et d’inégalités enracinées dans la culture. Toutefois, le problème est aggravé par la difficulté de recruter et de retenir des enseignants de qualité dans les collectivités du Nord.

Trouver les bons candidats pour les postes

L’organisme Enseigner pour le Canada a été fondé en 2013, dans la foulée de la Commission de vérité et réconciliation et de son appel à poser des gestes en faveur de l’éducation. L’organisme souscrit au principe selon lequel tous les enfants méritent de recevoir une éducation de qualité, peu importe où ils vivent.

Guidé par ses valeurs d’humilité, de respect, de collaboration, d’intégrité et d’apprentissage, Enseigner pour le Canada est un organisme sans but lucratif qui travaille en collaboration avec les Premières Nations du Nord et les dirigeants du secteur de l’éducation pour identifier et recruter des enseignants qui possèdent la motivation et la passion nécessaires pour réussir auprès des Premières Nations du Nord. L’équipe dédiée au Développement professionnel des enseignants, composée d’enseignants expérimentés œuvrant dans le Nord, organise des séances intensives de formation de trois semaines au cours desquelles les futurs éducateurs apprennent à mieux connaître l’histoire des Premières Nations, leurs cultures et leurs langues, puis se familiarisent avec les approches pédagogiques les plus appropriées dans ce contexte culturel et les stratégies qui fonctionnent le mieux dans le Nord. Les enseignants s’engagent à travailler dans le Nord pour une période minimale de deux ans au cours de laquelle Enseigner pour le Canada leur apporte un soutien professionnel et personnel et leur offre un programme de soutien entre pairs, qui comprend un accompagnement en classe de même qu’un accès à des services de consultation en santé mentale, une couverture de soins de santé et bien d’autres avantages. Grâce à des enseignants bien préparés et soutenus pour faire face aux réalités du Nord, Enseigner pour le Canada parvient à réduire le taux de rotation des enseignants dans chaque collectivité.

Enseigner pour le Canada compte présentement 97 enseignants, qui travaillent dans 19 communautés Cries, Ojibwe et Ojicries du Nord de l’Ontario. Le programme s’étendra par ailleurs au Nord du Manitoba à compter de septembre 2019.

Depuis la création d’Enseigner pour le Canada, les enseignants participants se sont pleinement investis dans les communautés qu’ils servent et leur contribution va bien au-delà des salles de classe. Ils ont par exemple collaboré à la création de conseils étudiants, à l’entraînement d’équipes sportives, à la mise en place de programmes de formation musicale et de cours de danse, en plus de développer des sites Web pour certaines écoles et d’organiser des excursions, des activités de plein air et diverses autres initiatives. L’engagement de ces enseignants envers l’éducation et la motivation des jeunes des Premières Nations a entraîné une amélioration de l’assiduité des étudiants, de leur engagement et de leur réussite.

Travailler en étroite collaboration avec la collectivité

Le concept de collaboration est profondément ancré dans les valeurs fondamentales de l’organisme. Dans cette perspective, les membres de son équipe s’engagent à construire avec leurs partenaires des Premières Nations et les organismes autochtones une relation continue, collaborative et axée sur la collectivité, et à renforcer cette relation afin de créer, grâce à l’apport des collectivités elles-mêmes, des programmes qui répondent aux besoins des étudiants et contribuent à leur succès à long terme.

Ces relations solides sont fondées sur la confiance, la transparence et la compréhension que l’ensemble du processus est tourné vers la collectivité. Elles assurent que les partenaires sont motivés et qu’ils participent à chacune des étapes du processus dont la sélection et le recrutement des meilleurs enseignants, leur préparation aux réalités qui feront désormais partie de leur quotidien et le soutien offert à chacun tout au long de leur cheminement.

« Nous sommes fiers de soutenir Enseigner pour le Canada et sa mission qui consiste à inspirer et à mobiliser par le savoir une nouvelle génération de jeunes Autochtones canadiens », souligne Paul Desmarais III, premier vice-président de Power Corporation. « Un système d’éducation viable et de qualité est la base même de collectivités solides, épanouies et dynamiques. Il est essentiel d’offrir aux jeunes Autochtones le même accès à l’éducation qu’aux jeunes non-Autochtones et de les aider en leur ouvrant des portes et en leur permettant d’entrevoir un meilleur avenir pour eux ».

« Nous sommes reconnaissants des conseils et de l’appui que nous avons reçus de Power Corporation », mentionne Kevin Berube, le directeur exécutif d’Enseigner pour le Canada. « Depuis nos premiers échanges, il était clair que nous partagions les mêmes valeurs de respect et de collaboration. Nous avons trouvé en Power Corporation un partenaire solide pour nous appuyer dans nos efforts en vue d’obtenir l’égalité d’accès à l’éducation pour tous les étudiants au Canada, peu importe où qu’ils vivent ».

«
Nous sommes fiers de soutenir Enseigner pour le Canada et sa mission qui consiste à inspirer et à mobiliser par le savoir une nouvelle génération de jeunes Autochtones canadiens.
»
Paul Desmarais III
Premier vice-président
Power Corporation

Vidéos

Voir la vidéo d'Enseigner pour le Canada (en anglais seulement)