La Fondation de l’Hôpital général juif

  • Une intervention chirurgicale cardiaque robotique non invasive réalisée à la nouvelle salle d’opération ultra-moderne du Pavillon K grâce au robot Da Vinci.

    Photo : Centre audio-visuel, Hôpital Général Juif

  • Plusieurs techniciens et scientifiques dans l’un des plus grands laboratoires de l’Institut Lady Davis, l’organe de recherche de l’Hôpital général juif.

    Photo : Centre audio-visuel, Hôpital Général Juif

  • Le Cyclo-défi contre le cancer est un événement cycliste sur 2 jours dans la campagne québécoise, au profit du Segal Cancer Centre dont l’objectif ultime est l’éradication du cancer.

    Photo : Photographie PBL

  • Participants à Corps et âme, 1 journée d’activités de conditionnement physique au Sanctuaire Sporting Club au profit des programmes de santé mentale de l’Hôpital général juif.

    Photo : Photographie Lotus

  • L’équipe spécialisée composée du personnel de l’hôpital travaille côte à côte en salle d’urgence et offre aux patients des soins efficaces et de haute qualité tout en demeurant à l’avant-garde de la médecine d’urgence académique.

    Photo : Centre audio-visuel, Hôpital Général Juif

EN CHIFFRES

L’Hôpital général juif comprend 637 lits et un effectif total de 4 869 personnes

L’hôpital forme annuellement 650 infirmières et infirmiers

24 800 patients sont admis à l’hôpital, quelque 4 540 bébés y naissent et environ 572 000 patients utilisent ses services de consultation externe chaque année

La Fondation de l’Hôpital a été créée en 1969

Au service des diverses collectivités culturelles et religieuses de Montréal

Lorsqu’il a ouvert ses portes en 1934, l’Hôpital général juif avait pour but d’aider les immigrants d’origine juive qui avaient de la difficulté à obtenir des soins de santé adéquats et de fournir du travail à ses propres spécialistes de la santé. Au fil des ans, l’hôpital est resté fidèle à ses racines et il multiplie encore aujourd’hui les efforts pour répondre aux besoins des nouvelles vagues d’immigrants qui viennent de partout. Il est d’ailleurs intéressant de noter que près de la moitié des immigrants qui arrivent à Montréal chaque année s’établissent dans le voisinage multiculturel et multiethnique où l’hôpital a élu domicile.

Puisque l’Hôpital général juif est considéré comme une référence dans des spécialités comme le cancer et la néonatologie, il attire des patients non seulement de Montréal, mais également d’autres régions du Québec et du Canada. Très réputé pour ses soins aux personnes âgées, il traite deux fois plus de patients de plus de 75 ans que n’importe quel autre hôpital de la ville.

Excellence en matière de recherche et d’enseignement

En 1969, l’Hôpital général juif a ouvert l’Institut Lady Davis pour la recherche médicale, qui se consacre à la recherche clinique et en laboratoire. L’Institut est l’une des principales institutions de recherche biomédicale au Canada et il jouit d’une réputation internationale dans des domaines comme le SIDA, le vieillissement, le cancer et la génétique. L’hôpital compte présentement 645 médecins traitants, dont la plupart ont des charges d’enseignement à l’Université McGill. Plusieurs cliniques et programmes de recherches de McGill sont d’ailleurs situés à l’Hôpital général juif.

L’hôpital a regroupé tous ses services et programmes relatifs au cancer sous un même toit en 2006, créant ainsi le Centre du cancer Segal, qui occupe quatre étages de son vaste complexe. Cette approche multidisciplinaire, qui comprend le diagnostic, le traitement, la recherche, la prévention et le soutien psychosocial, permet aux professionnels de la santé de travailler ensemble pour offrir les meilleurs soins possibles.

Une Fondation solide

La Fondation de l’Hôpital général juif a été créée en 1969 et c’est à sa vision et à sa grande capacité de collecte de fonds que l’hôpital doit une large part des progrès remarquables qu’il a accomplis au cours des 50 dernières années. En soutenant l’Hôpital général juif, la Fondation a pour mission d’améliorer le système de santé et la recherche médicale, pour le bénéfice de tous les Québécois.

La Fondation est convaincue que l’intervention communautaire permet de mettre sur pied des établissements de soins de santé vraiment durables. Ses efforts visent à améliorer, de façon efficace, les soins aux patients, à stimuler les découvertes scientifiques et à acquérir du matériel médical novateur et à la fine pointe de la technologie. La Fondation a été étroitement associée à la création du Centre du cancer Segal.

La campagne de financement Le don de guérir de la Fondation de l’Hôpital général juif, sa plus ambitieuse campagne à ce jour, a déjà eu de profondes répercussions sur la capacité de l’hôpital à servir la population. La campagne a pour objectif de recueillir plus de 250 millions de $ et elle vise la construction d’un hôpital de l’avenir, qui offrira ce qu’il y a de mieux comme professionnels de la santé, équipements, installations et programmes et qui sera en mesure non seulement de répondre aux besoins changeants et sans cesse croissants des Québécois en matière de soins de santé, mais aussi de relever les défis que confronte l’ensemble de notre système de santé.

« Par son soutien à la Fondation de l’Hôpital général juif, Power Corporation a contribué au succès du Centre du cancer Segal, qui est devenu l’un des plus importants organismes de recherche et de traitement au Canada et dans le monde », souligne Myer Bick, président et chef de la direction de l’Hôpital général juif.

«
Le Centre du cancer Segal de l’Hôpital général juif est devenu l’un des plus importants organismes de recherche et de traitement au Canada et dans le monde.
»
Myer Bick
président et chef de la direction
Hôpital général juif

Vidéo

Voir les vidéos du Centre de toxicomanie et de santé mentale (en anglais seulement).
PARTAGER