Musée canadien de la nature

  • Le magnifique Édifice commémoratif Victoria abrite le Musée canadien de la nature. Le bâtiment, conçu par l’architecte David Ewart et complété en 1911, est maintenant l’un des attraits de la ville d’Ottawa

    Photo : Martin Lipman

  • Les éducateurs du Musée canadien de la nature fournissent aux visiteurs et aux groupes scolaires des occasions pratiques d’interagir avec la nature.

    Photo : Martin Lipman

  • Le directeur du Centre de connaissance et d’exploration de l’Arctique, Jeff Saarela, place dans un presse-spécimens des plantes recueillies lors d’une recherche-terrain dans la région du Qikiqtaaluk, au Nunavut.

    Photo : Roger Bull

  • Adultes et enfants s’émerveillent devant les dioramas grandeur nature de la Galerie des mammifères du Musée canadien de la nature. Huit des majestueux dioramas de la galerie ont été peints par l’artiste animalier manitobain Clarence Tillenius à la fin des années 50 et au début des années 60.

    Photo : Martin Lipman

  • Une jeune femme examine le squelette d’un dinosaure à cornes dans la Galerie des fossiles du Musée.

    Photo : Martin Lipman

  • Les amateurs de géologie adorent la Galerie de la Terre du Musée canadien de la nature, où ils peuvent admirer plus de 1 000 minéraux. La collection nationale de minéraux du Musée comprend aussi quelque 5 000 spécimens radioactifs, conservés de façon sécuritaire dans une voûte spéciale conçue à cet effet.

    Photo : Martin Lipman

  • L’un des éléments les plus spectaculaires du Musée est le squelette complet d’un jeune rorqual bleu, exposé dans la Galerie de l’eau.

    Photo : Martin Lipman

  • Jordan Mallon, paléobiologiste au Musée, passe ses étés à chercher des fossiles comme cet os de jambe d’hadrosauridé (dinosaure à cornes) qu’il a découvert près de Hilda, en Alberta.

    Photo : Margaret Currie

EN CHIFFRES

Plus de 520 000 personnes ont visité le Musée canadien de la nature en 2016.

Le Musée conserve aujourd’hui plus de 14,6 millions de spécimens, qui constituent sa Collection nationale d’histoire naturelle, composée de plantes, d’animaux, de fossiles et de minéraux.

L’effectif du Musée canadien de la nature comprend quelque 50 scientifiques, spécialistes des collections et techniciens à son Centre des collections et de la recherche, situé à Gatineau, au Québec.

À ce jour, les données de la Collection nationale d’histoire naturelle ont fait l’objet de plus de 100 millions de téléchargements.

Quelque 230 bénévoles et 130 employés du Musée participent à la mise en œuvre de ses divers programmes.

Quand Mère Nature s’invite au cœur de la capitale nationale

Le Musée canadien de la nature est le musée national canadien qui se consacre à la compréhension et l’appréciation de notre faune. En plus d’être un trésor culturel au cœur de la ville d’Ottawa, le Musée s’est bâti une réputation mondiale en matière de recherche sur la biodiversité et la collecte de données de référence, en documentant l’histoire de la vie au Canada et dans d’autres régions du monde.

Les visiteurs du Musée ont la chance de pénétrer dans l’un des plus étonnants joyaux architecturaux de la capitale nationale. Construit au début du 20e siècle et nommé Édifice du Musée commémoratif Victoria, en hommage à la Reine Victoria d’Angleterre, le Musée est situé au 240, rue McLeod, 1,6 km au sud de la colline parlementaire.

Après six années de rénovations intenses qui ont permis de moderniser son immeuble patrimonial, le Musée canadien de la nature est aujourd’hui un espace public exemplaire et efficace, avec ses galeries réinventées et sa tour de verre au design saisissant, inaugurée par la Reine Élizabeth II et surnommée Lanternon des reines.

Une impressionnante collection de spécimens

Même si le « château » de style Tudor-gothique qui abrite le premier musée national canadien est vraiment impressionnant, c’est surtout son contenu qui incite près d’un demi-million de personnes par année à visiter le Musée.

Seule une petite partie des 14,6 millions de spécimens qui composent sa collection nationale d’histoire naturelle est présentée au public. L’incroyable ampleur de cette collection, qui comprend plus d’un million de spécimens végétaux, 165 000 lots de mollusques et 125 000 spécimens d’oiseaux, a permis aux conservateurs de créer des galeries impressionnantes. Le Musée comprend sept galeries, qui portent chacune sur un aspect de l’histoire naturelle, soit les fossiles, la Terre, l’eau, les mammifères, les insectes, les oiseaux et la toute nouvelle Galerie de l’Arctique Canada Goose.

Le personnel et les bénévoles du Musée réussissent à bien faire comprendre l’importance réelle et actuelle de la nature, dans toute sa diversité. Depuis déjà plus de 20 ans, le Musée présente un programme d’éducation scientifique qui s’inspire de la programmation scolaire et qui offre aux élèves une panoplie d’ateliers, d’événements et de projets spéciaux destinés à les intéresser à la science et aux merveilles de la nature. Le « Coin des profs » du site Web nature.ca du Musée met à la disposition des professeurs des ressources pédagogiques prêtes à l’emploi, et des enseignants de partout dans le monde s’y réfèrent régulièrement.

Le Musée multiplie aussi les efforts pour accroître sa visibilité et sa notoriété, notamment par son programme de prix Inspiration Nature, qui récompense, à la grandeur du Canada, les personnes, les entreprises et les organismes sans but lucratif qui incitent les Canadiens à s’intéresser à la nature.

Conserver le monde, pour le sauver

La Collection nationale d’histoire naturelle abritée par le Musée témoigne de façon éloquente de l’évolution géologique et biologique de la vie sur la planète, non seulement du point de vue historique, mais aussi en termes très actuels. Les spécimens qui en font partie sont des témoins concrets de ce que la flore et la faune ont été à divers endroits et moments de l’histoire. L’étude de ces collections sert en quelque sorte de référence pour mesurer l’évolution à travers le temps de divers facteurs dont l’humanité doit tenir compte si elle veut assurer sa durabilité à long terme et qui constituent des éléments essentiels pour les études sur le changement climatique et la biodiversité. Ces enjeux sont des axes prioritaires pour les deux centres d’excellence en recherche en sciences naturelles du Musée, le Centre de connaissance et d’exploration de l’Arctique et le Centre Beaty pour la découverte des espèces. Par le biais de collaborations nationales et internationales, ces deux centres permettent au Musée de partager avec le reste du monde son expertise, ses recherches et les données relatives à ses collections.

« Lorsqu’il est question du Canada, de ses habitats naturels et de ses créatures, grandes ou petites, le Musée canadien de la nature en est un dépositaire remarquable. Sa collection enchante les visiteurs d’aujourd’hui et elle ravira ceux des générations futures », affirme André Desmarais, président délégué du conseil et président et co-chef de la direction de Power Corporation. « Power est fière de soutenir ce lieu d’intérêt national. »

Meg Beckel, chef de la direction du Musée canadien de la nature, souligne pour sa part que « on nous a confié, dès le départ, un important mandat, soit celui d’inspirer compréhension et respect pour le monde naturel. Cet objectif n’a pas changé, mais le monde s’est transformé, au point qu’en ce début de millénaire la nature devient plus importante et plus menacée qu’auparavant et qu’elle est dorénavant le principal centre d’intérêt d’une foule d’organismes internationaux qui prennent à cœur ses possibilités et les bénéfices qu’on en retire. Aujourd’hui plus que jamais, nos collections montrent bien la transformation de la nature à travers les époques et elles nous permettent de générer une compréhension partagée du monde naturel qui nous entoure afin d’apprendre à vivre en équilibre avec lui. Par son soutien, Power Corporation prouve sa détermination à nous aider à atteindre nos objectifs, et nous lui en sommes vivement reconnaissants. »

«
Lorsqu’il est question du Canada, de ses habitats naturels et de ses créatures, grandes ou petites, le Musée canadien de la nature en est un dépositaire remarquable. Sa collection enchante les visiteurs d’aujourd’hui et elle ravira ceux des générations futures.
»
André Desmarais
Président délégué du conseil et président et co-chef
de la direction
Power Corporation

Vidéo

Voir les vidéos du Musée canadien de la nature.
PARTAGER