Corridor appalachien

  • Les biologistes de Corridor appalachien assurent le suivi d’espèces en situation précaire sur le territoire d’action.

    Photo : Corridor appalachien

  • Corridor appalachien sensibilise les communautés à l’importance de protéger les milieux naturels.

    Photo : Corridor appalachien

  • La paruline à ailes dorées est une espèce en situation précaire qui bénéficie des travaux complémentaires de Corridor appalachien et de ses partenaires

    Photo : Bertrand Hamel

  • Ensemble, protégeons l’avenir.

    Photo : Corridor appalachien

EN CHIFFRES

12 800 hectares (31 600 acres) de milieux naturels protégés à perpétuité en terres privées

17 organismes locaux affiliés répartis sur le territoire d’action

Plus de 80 propriétés privées protégées

10 employés aux expertises multiples (biologie, écologie, géomatique, communication et administration)

Des dizaines de propriétaires rencontrés chaque année afin de les sensibiliser à la valeur écologique de leur propriété

Une approche unique de conservation du territoire transfrontalier

Corridor appalachien est un organisme de conservation qui, depuis sa fondation en 2002, a permis de protéger 12 800 hectares (31 600 acres) de terrains privés répartis sur plus d’une centaine de propriétés dans les Appalaches du Sud du Québec. Corridor appalachien a établi et entretient de nombreux et précieux partenariats, que ce soit avec son partenaire national, Conservation de la nature Canada, avec ses 17 membres affiliés, des groupes locaux de conservation ou d’autres organismes de part et d’autre de la frontière Canada-États-Unis.

Du côté canadien, ces organismes comprennent notamment la Fiducie de conservation Massawippi, la Fondation Marécages Memphrémagog et Renaissance Lac Brome. Du côté américain, on compte parmi les partenaires : Cold Hollow to Canada, Nature Conservancy Vermont Chapter et Wildlands Project. Corridor appalachien reçoit du financement de donateurs individuels, d’entreprises privées et de certains organismes gouvernementaux.

Une stratégie innovatrice

Par la mise en œuvre de sa stratégie de conservation transfrontalière, Corridor appalachien collabore avec les collectivités locales afin de maintenir et de restaurer un cadre de vie qui respecte l’écologie de la région, dans une perspective de développement durable. Axée sur la création d’aires protégées, son approche scientifique innovatrice se base sur les pratiques les plus récentes dans le domaine de la science de la conservation et de la gestion des milieux naturels. Cette approche comprend l’établissement de noyaux de conservation suffisamment grands pour assurer la survie des espèces dans leur habitat naturel et de zones tampons. Des corridors relient les noyaux et permettent le libre déplacement de la faune sauvage entre ceux‑ci.

Pour protéger les milieux naturels les plus importants sur son territoire d’action, Corridor appalachien compte sur l’engagement de propriétaires fonciers. L’organisme utilise divers outils de conservation comme le don total ou partiel de terrain, la servitude de conservation ou le statut de réserve naturelle pour assurer la protection de ces milieux naturels en vertu d’ententes légales.

Au service de la biodiversité

Le travail de Corridor appalachien permet d’assurer la protection d’une grande variété d’espèces comme les mammifères à grand domaine vital tels que l’ours noir, l’orignal, le pékan et le lynx roux, qui ont tous besoin de vastes massifs forestiers pour survivre. L’équipe de Corridor appalachien assure aussi le suivi d’espèces en situation précaire comme le faucon pèlerin, la grive de Bicknell, le martinet ramoneur, la tortue des bois et la paruline à ailes dorées. Les forêts, qui recouvrent 75 % du territoire de Corridor appalachien, sont essentielles au maintien de la biodiversité riche et abondante de la région.

Comme le souligne Paul Desmarais, jr, président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation, « Corridor appalachien constitue un modèle unique de conservation des milieux naturels, offrant aux propriétaires fonciers diverses façons de protéger efficacement leurs propriétés. En travaillant en partenariat avec autant d’organismes locaux qui partagent les mêmes idées des deux côtés de la frontière, Corridor appalachien génère un impact significatif sur une portion importante des écosystèmes de la région, sans égard aux frontières définies par les humains. »

« Depuis 2002, Corridor appalachien protège les milieux naturels et la biodiversité des Appalaches du Sud du Québec, un lien écologique critique. Grâce à la générosité et à l’engagement de donateurs comme Power, Corridor appalachien peut continuer à protéger les ressources écologiques et les paysages pour les générations futures », déclare Marie-José Auclair, présidente du conseil d’administration de Corridor appalachien.

«
Corridor appalachien constitue un modèle unique de conservation des milieux naturels, offrant aux propriétaires fonciers diverses façons de protéger efficacement leurs propriétés.
»
Paul Desmarais, jr.
président du conseil et
co-chef de la direction
Power Corporation

Vidéo

Voir les vidéos de Corridor appalachien.
PARTAGER