La Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative

  • Ce jeune, ancien enfant soldat du Sud Soudan, tient une carte de jeux de l’Initiative Dallaire. Ces cartes ont été conçues pour renforcer l’action de l’Initiative Dallaire lors des formations en classe lorsque le personnel militaire, les policiers et les soldats de la paix sont mobilisés.

    Photo : Josh Boyter

  • Un ancien enfant soldat du Sud Soudan s’entretient avec le lieutenant-général Roméo Dallaire et Mme Shelly Whitman dans une école soutenue par l’UNICEF en novembre 2015. Il est l’un des 1 700 enfants provenant de la Faction Cobra opérant à Pibor, Sud du Soudan, démobilisés par l’UNICEF en 2015.

    Photo : Josh Boyter

  • Le lieutenant-général Dallaire s’adresse au corps de presse des Nations Unies à l’occasion du 20e anniversaire du fax contenant son avertissement au sujet du danger imminent d’un génocide au Rwanda.

    Photo : NU Evan Schneider

  • Un enfant ramasse des munitions sur un terrain à Rounyn, un village situé à 15 km environ au nord de Shangil Robaya, dans le Darfour-Nord. La plupart des habitants de Rounyn ont fui et gagné des camps pour personnes déplacées suite aux affrontements entre le gouvernement et les mouvements armés.

    Photo : Albert Gonzalez Farran / UNAMID

EN CHIFFRES

51 groupes armés non étatiques et 7 armées régulières provenant de 14 pays continuent d'utiliser des enfants soldats

250 millions d'enfants vivent dans des pays touchés par des conflits, dont environ 15 millions sont directement touchés

Prévenir l’utilisation des enfants comme instruments de guerre

Fondée par Roméo Dallaire, lieutenant-général retraité, réputé défenseur des causes humanitaires et sénateur canadien, la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative est un partenariat international qui s’engage à éliminer le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats partout dans le monde, et ce, par une approche axée sur la prévention. Power Corporation soutient l’Initiative Dallaire depuis 2007.

Le visage de la guerre a changé – des enfants à travers le monde sont entraînés dans les conflits à un rythme alarmant, constituant une menace toujours croissante pour les enfants soldats sur les champs de bataille. L’Initiative Dallaire invite les leaders mondiaux, les militaires, les forces policières, les défenseurs des causes humanitaires et les universitaires à travailler ensemble pour prévenir le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats et mettre ainsi fin au cycle de violence.

Dans 14 pays, 51 groupes armés non étatiques et sept armées régulières continuent d’utiliser des enfants soldats. Tous ne sont pas armés en vue d’un combat en première ligne. De nos jours, certains partent au combat, tandis que d’autres servent dans les camps comme cuisiniers, porteurs ou esclaves sexuels.

Une formation pour contrer le recrutement

À partir de ses locaux de l’Université Dalhousie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse, l’Initiative Dallaire ne veut pas se limiter à la protection de l’enfance. Pour résoudre ce problème, il faut le considérer comme une question de sécurité et permettre aux responsables du secteur de la sécurité que sont les forces militaires, policières et de la paix de faire partie intégrante de la solution, car bien souvent, ce sont eux qui sont le premier point de contact avec les enfants soldats. Cette approche axée sur la prévention, combinée à des moyens de recherche appropriés, permet à l’Initiative Dallaire d’apporter les outils et la formation nécessaires pour préserver les enfants du recrutement et ainsi mettre fin à ces crimes contre l’humanité, une communauté à la fois, pays après pays, une fois pour toute.

La formation offerte par l’Initiative Dallaire permet aux soldats, policiers et soldats de la paix d’être mieux outillés, d’abord pour lutter contre le recrutement des enfants et aussi pour réduire les dommages lors des interventions. Cette formation représente une occasion stratégique d’offrir des solutions rentables à long terme. Les priorités actuelles en matière de recherche sont les enfants utilisés pour la piraterie maritime, le trafic d’enfants, la protection des communautés et les dilemmes moraux auxquels doivent faire face les soldats de la paix qui ont rencontré des enfants soldats.

« Le fait que des enfants puissent être utilisés comme instruments de guerre est une réalité qui ne peut être résolue en temps réel sur le terrain », déclare le lieutenant-général Roméo Dallaire.

« Les enfants constituent une priorité et il est nécessaire de les protéger contre l’enrôlement dans des forces armées ou des groupes armés », ajoute Mme Shelly Whitman, directeur exécutif de la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative.

« Les enfants sont utilisés parce qu’on les considère comme faciles d’approche, nombreux, peu dispendieux et faciles à endoctriner par les adultes qui les recrutent », affirme Gérard Veilleux, président de Power Communications. « Nous saluons le travail du sénateur Dallaire et les progrès accomplis par l’Initiative Dallaire dans sa lutte pour mettre un terme à la tragique utilisation d’enfants soldats. »

«
Nous saluons le travail du sénateur Dallaire et les progrès accomplis par l’Initiative Dallaire dans sa lutte pour mettre un terme à la tragique utilisation d’enfants soldats.
»
Gérard Veilleux
Président
Power Communications

Vidéo

Voir les vidéos de La Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative sur YouTube (en anglais seulement).
PARTAGER