• Participants à l’expédition à la Rivière Magpie, sur la côte nord du Québec. Ces expéditions thérapeutiques les aident à reconstruire leur estime de soi et les mettent au défi de se dépasser sur les plans physique et mental. Photo : Guillaume Roy
  • Groupe de jeunes en expédition aux Îles Mingan, sur la côte nord du Québec, accompagnés de guides expérimentés, de professionnels de la santé et d’un blogueur/photographe. Photo : Jean-Charles Fortin
  • Les participants de l’expédition Évasion Rabaska en 2016 préparent le campement pour la nuit. Photo : Nicolas Tremblay
  • Les participants ont vécu une expérience hors du commun lors de l’expédition au Parc Régional du Poisson Blanc, en Outaouais, en 2016. Photo : Nicolas Tremblay
  • Ensemble, les participants se rendent compte qu’ils peuvent vaincre le cancer. Ces activités en groupe permettent aux participants de partager leurs expériences et de tisser des liens durables. Photo : Nicolas Tremblay

EN CHIFFRES

La Fondation a été créée en 1996

Les expéditions sont organisées en fonction de deux groupes d’âge : de 14 à 18 ans et de 19 à 29 ans

Depuis sa création, la fondation a organisé 46 expéditions faisant ainsi vivre à 435 jeunes une expérience extraordinaire

59 % des jeunes viennent du Québec et plus de 60 % sont de sexe masculin

Fondation Sur la pointe des pieds

Développement communautaire

Des expéditions thérapeutiques redonnent espoir en la vie à de jeunes survivants du cancer

Existe-t-il une meilleure façon de dire au cancer « d’aller voir ailleurs » que de s’immerger profondément dans la nature canadienne pour en admirer les merveilles? C’est précisément ce que fait depuis 20 ans la fondation Sur la pointe des pieds, aidant ainsi des jeunes ayant survécu au cancer à mettre momentanément de côté leur maladie pour participer à une expédition d’exploration au cœur du vaste territoire canadien. Ces expéditions thérapeutiques, d’une durée de quatre à dix jours, ont pour objectif d’aider les jeunes à reconstruire leur estime de soi et de leur redonner espoir en la vie en prenant part à des aventures qui les mettent au défi de se dépasser sur les plans physique et mental.

Les expéditions passées ont amené des équipes de Sur la pointe des pieds jusqu’au parc national de l’île d’Ellesmere (au Nunavut, à 700 kilomètres du Pôle Nord), dans la réserve du parc national Gwaii Haanas en Colombie-Britannique, à l’île d’Anticosti et à la Baie James au Québec, ainsi qu’au Parc Assiniboine en Alberta. Les jeunes plongent au cœur de la vie sauvage en faisant de la randonnée, du kayak, du traîneau à chiens, de la raquette ou de la motoneige, selon le type d’expédition. Une fois l’expédition terminée, les participants se rendent compte qu’ils peuvent être plus forts que le cancer, quels que soient les obstacles sur la voie de leur guérison.

Des expéditions financées grâce aux fonds

Ces expéditions sont offertes sans frais aux participants grâce aux divers événements de collecte de fonds que la Fondation organise tout au long de l’année et qui rendent possibles les programmes. Le 23 novembre 2016, la Fondation tiendra une fois de plus son principal événement de financement« Célébrons la vie », avec le célèbre humoriste québécois Stéphane Rousseau.  Les profits serviront à financer les prochaines expéditions.

Les jeunes de deux catégories d’âge peuvent participer aux expéditions : ceux de 19 à 29 ans et ceux de 14 à 18 ans. Dans les deux cas, les participants doivent être en rémission d’un cancer depuis moins de cinq ans. En septembre 2016, une douzaine de jeunes de 14 à 18 ans ont vécu plusieurs jours à explorer le Réservoir Poisson blanc, dans la région de l’Outaouais; ils ont voyagé dans de grands canots pouvant accueillir jusqu’à dix pagayeurs. Les jeunes ont pagayé durant la journée, puis installé leur campement et préparé leur repas du soir. En octobre, des jeunes de 19 à 29 ans ont vécu à leur tour dix jours à explorer le même réservoir. Dans les deux cas, les participants étaient accompagnés de guides expérimentés, de professionnels de la santé et d’un blogueur/photographe qui documentera les activités de l’équipe et l’expédition en général.

Comme le rappelle Denis Le Vasseur, vice-président et contrôleur de Power Corporation et administrateur de la Fondation, « lors de la planification de la première expédition, en 1996, un enfant a demandé à un conférencier invité comment on pouvait devenir un explorateur comme lui. Celui-ci a répondu qu’il s’était rendu compte, durant son enfance, qu’il pouvait voir plus loin en se dressant sur la pointe des pieds. La Fondation Sur la pointe des pieds aide donc ces jeunes à s’élever et à voir plus loin, là où leur vie n’est plus définie en fonction du cancer. Quel cadeau extraordinaire à offrir ! »

« Comme vous pouvez vous l’imaginer, le cancer vient avec son lot de pertes pour nos jeunes : perte d’une partie de sa scolarité, de ses cheveux, cils et sourcils, perte de poids importante, de son image corporelle, de ses activités et sports préférés, de son plaisir de vivre, de vacances et perte, surtout, de son innocence », indique Bonnie H, mère de Nicolas D. « La fondation Sur la pointe des pieds offre toutefois de nombreux bénéfices pour nos jeunes en termes d’aventure, de plaisir et de joie de vivre; de rencontres d’autres jeunes qui vivent des expériences semblables, de nouvelles amitiés, d’occasions d’être en harmonie avec la nature, d’expériences, de chances de sortir du quotidien et de se dépasser, de marquer un temps d’arrêt pour savourer la vie et de se sentir bien et surtout d’y puiser une puissante force intérieure ! »

« L'aventure thérapeutique permet aux jeunes atteints de cancer de changer leur histoire, de prendre conscience de leurs forces et de retrouver leurs rêves », indique Jean-Charles Fortin, directeur général de la Fondation.


Des organismes qui font une différence

Scroll To Top