Concours de musique du Canada

  • Lauréats du Concours 2017.

    Photo : Marie-Andrée Blais

  • Tristan Longval-Gagné, pianiste / 2e Prix du Tremplin 2017.

    Photo : Antoine Saito

  • Les lauréats 2017 entourés de l’équipe et des dignitaires 2017 du CMC.

    Photo : Marie-Andrée Blais

  • Les pianistes Linda Ruan et Charissa Vandikas; Chef de l’Orchestre de la Francophonie, Nicolas Ellis. Grand Prix chez les 19 à 30 ans.

    Photo : Marie-Andrée Blais

  • La soprano Lyne Fortin, ambassadrice du 60e anniversaire et ancienne lauréate du Concours de musique du Canada.

    Photo : Antoine Saito

  • Lancement officiel des célébrations du 60e anniversaire à Montréal.

    Photo : Antoine Saito

EN CHIFFRES

Le Concours musical du Canada a été créé à Montréal en 1958

14 sections locales dans divers grands centres au Canada

100 000 $ sont remis chaque année sous forme de bourses d’études musicales par le biais de compétitions organisées par le Concours musical du Canada

Les compétitions annuelles réunissent plus de 550 jeunes participants par année

Une riche tradition de prestations musicales classiques au Canada

Fondé à Montréal en 1958 sous le nom de « Festival national de Musique », ce concours s’étendit rapidement à d’autres villes de la province du Québec. En 1969, grâce à l’aide de professionnels de la scène musicale québécoise dont Wilfred Pelletier, les critères d’admissibilité au concours ont été modifiés faisant en sorte qu’entre 1971 et 1982, neuf autres provinces ont commencé à y participer, à commencer par l’Ontario. Le concours a par la suite pris une dimension nationale et a changé de nom pour le Concours de musique du Canada (CMC). Aujourd’hui, le CMC se consacre à la promotion de l’excellence auprès des musiciens classiques talentueux de partout au pays, âgés de 7 à 25 ans, par l’entremise de ses 14 sections locales réparties à travers les grandes villes canadiennes.

Chaque année, environ 550 jeunes Canadiens participent au Concours national annuel ainsi qu’au Tremplin, une compétition qui a vu le jour en 1971. Le Concours national annuel s’adresse aux musiciens de 7 à 30 ans, tandis que le Tremplin est limité à ceux âgés entre 16 ans et 28 ans (31 ans dans le cas des chanteurs).

D’anciens lauréats devenus les grands interprètes d’aujourd’hui

Les concurrents se partagent chaque année plus de 100 000 $ en bourses régionales, provinciales et nationales. De plus, la carrière de plusieurs musiciens classiques canadiens a véritablement pris son envol à la suite de leur participation au Concours musical du Canada. De plus,

La liste des anciens lauréats comprend de nombreux interprètes exceptionnels qui jouissent maintenant d’une carrière nationale et internationale, dont les pianistes Marc‑André Hamelin et André Laplante, la flûtiste Susan Hoeppner, les violonistes Chantal Julliet et Kerson Leong, le pianiste et chanteur Gregory Charles et les pianistes Anne-Marie Dubois, Angela Hewitt et Louis Lortie.

L’organisme existe grâce à des centaines de bénévoles de partout au pays qui donnent des milliers d’heures de leur temps pour assurer le succès du Concours. Tous font preuve de passion et de dévouement pour la musique classique et pour les diverses composantes du Concours. La participation des professeurs de musique et des musiciens professionnels qui jugent les deux compétitions est également primordiale.

Comme le souligne André Desmarais, président délégué du conseil, président et co-chef de la direction de Power Corporation, « le Concours de musique du Canada assure depuis plusieurs années une riche tradition de prestations de musique classique au Canada. Ses compétitions fournissent aux talents émergents de partout au pays une occasion de se faire connaître et, au fil des ans, son programme de bourses d’études a permis à des centaines de musiciens d’élargir leurs horizons et d’améliorer leur technique. Depuis déjà plus de 25 ans, Power soutient le Concours de musique du Canada et ses remarquables efforts afin d’encourager l’excellence musicale chez nos jeunes. »

« Le Concours de Musique du Canada a joué un rôle important dans le lancement de ma carrière musicale; il m’a en effet démontré que la musique est essentielle à la collectivité puisqu’elle rapproche les gens et fait naître entre eux un véritable esprit de camaraderie », affirme le plus récent lauréat du CMC, le violoniste Kerson Leong. « Le CMC m’a vraiment aidé à me définir comme musicien », ajoute-t-il. 

«
Le Concours de Musique du Canada a joué un rôle important dans le lancement de ma carrière musicale; il m’a en effet démontré que la musique est essentielle à la collectivité puisqu’elle rapproche les gens et fait naître entre eux un véritable esprit de camaraderie.
»
Kerson Leong
Violoniste
Lauréat du CMC

Vidéo

Voir les vidéos du Concours de musique du Canada.
PARTAGER